Attaché de défense [sq]

Les missions de l’Attaché de Défense


L’Attaché de Défense représente les forces armées françaises auprès de la mission diplomatique à Tirana (Armée de Terre, Marine Nationale, Armée de l’Air, Gendarmerie Nationale, Délégation Générale pour l’Armement). A ce titre :

- assure la représentation du ministère de la Défense et de ses différentes autorités dans le ou les États relevant de sa compétence (Décret n°2011-997 du 24 août 2011).

- assume auprès de l’Ambassadeur le rôle de conseiller et d’expert pour les questions de sécurité internationale et de défense.

- promeut les relations et les coopérations bilatérales albano-françaises, notamment dans les enceintes multilatérales, dans la perspective du renforcement de l’efficacité opérationnelle en Europe.

- fait connaître et explique les positions nationales ; met en exergue les savoir- faire nationaux.

- concourt à la coopération industrielle de défense.

L’Attaché de Défense est un officier supérieur mis en place pour trois ans. Actuellement, il s’agit du Colonel (Terre) Fabrice DUDA, en résidence à Zagreb – Croatie, dont les coordonnées sont :

fabrice.duda@diplomatie.gouv.fr

Téléphone : 00 (385) 98 45 62 64


Petit historique sur les attachés de défense


C’est dès l’Antiquité que l’on trouve mention d’officiers qui accompagnent un ambassadeur, et cette présence se maintient durant le Moyen âge et à l’époque moderne, accompagnant avec un décalage certain la pérennisation des représentations diplomatiques. Le XIXe siècle apporte accélération et systématisation en la matière : la mise en place de systèmes permanents de défense nationale, qui résulte tant des guerres européennes que des guerres de conquête des empires coloniaux, rend nécessaire l’établissement d’observateurs permanents de ces systèmes, que seront les attachés militaires. C’est une ordonnance royale du 23 février 1839 qui précise le contenu de leur mission : « Les officiers placés dans les conditions d’attachés militaires ont pour mission d’étudier le système militaire des puissances près desquelles on les accrédite ». A partir du Second empire, des attachés militaires sont placés de façon permanente auprès des ambassades installées dans les capitales des grandes puissances européennes. De la guerre franco-allemande de 1870 à la veille de la Première guerre mondiale, et à mesure que les blocs se raidissent dans leurs antagonismes, le nombre des attachés, tant militaires que navals, décuple, passant d’une trentaine à près de trois cents. Dès lors, la pratique juridique les assimile au personnel diplomatique, leur offrant les garanties attachées au statut. Au cours du XXe siècle, et singulièrement depuis 1945, les postes d’attaché militaire se multiplient, accompagnant l’accession à l’indépendance de nouveaux États.

Les Attachés Militaires, qui sont désormais appelés Attachés de Défense, sont choisis en fonction de leur grade. Ce sont toujours des officiers supérieurs, parfois des officiers généraux. Ils sont toujours diplômés de l’école d’état-major, très souvent aussi de l’école supérieure de guerre.


Accès direct aux Principaux Organismes :

- Etat-Major des Armées
- Direction Générale de l’Armement
- Secrétariat Générale pour l’Administration
- Armée de Terre
- Marine nationale
- Armée de l’Air

Dernière modification : 12/06/2017

Haut de page