Le Moyen Age albanais à l’honneur à l’Institut de France

Académie des Inscriptions et Belles-Lettres - JPEGMme Etleva Nallbani, chargée de recherche au CNRS, a présenté le 17 janvier une communication à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, l’une des cinq prestigieuses Académies (dont l’Académie française) qui constituent l’Institut de France.

La communication de Mme Nallbani, présentée sous le patronage de M. Jean-Pierre SODINI, portait sur les : « Nouvelles formes d’habitats en Albanie du Nord du VIIe au XIIIe siècle » et est le fruit de recherches menées dans le cadre d’un programme de coopération archéologique franco-albanais.

Mme Etleva Nallbani - JPEG

La communication a été suivie et relatée, pour Gazeta Shqiptare, par M. Luan Rama, ancien ambassadeur d’Albanie à Paris :

« Ce nouveau programme de recherche archéologique est axé sur les évolutions que connurent les Balkans occidentaux de la fin de l’Antiquité tardive au Moyen Âge, région charnière où s’articulent l’Orient et l’Occident. Il s’attache à redéfinir les mécanismes de formation des sociétés médiévales. Des fouilles se déroulent depuis 2008 sur deux grands sites, Lezha (l’ancien Lissos sur la côte adriatique) et Komani (Dalmace, dans le proche arrière-pays continental), afin de connaître les formes d’occupation et d’organisation de l’habitat ; la dynamique et l’histoire du peuplement ; les productions et l’organisation des réseaux d’échanges interrégionaux de la vaste vallée du Drin située dans le nord-ouest albanais. Dans le cadre du déclin du phénomène urbain classique, de nouvelles formes d’habitat principalement positionné sur des hauteurs remettent en cause la hiérarchie urbaine traditionnelle. L’occupation continue des deux sites pendant le haut Moyen Âge témoigne d’une restructuration croissante de l’habitat, avec une population organisée autour d’un système de valeurs et de hiérarchisation sociale composite, où l’autorité ecclésiale fait référence. »

Citadelle de Lezha - JPEG

Dernière modification : 27/01/2014

Haut de page