Séminaire de lancement du jumelage sur le transit commun informatisé

JPEG

J’ai eu le plaisir de participer au séminaire de clôture du jumelage relatif au renforcement des capacités de la direction générale des Douanes albanaise en juillet 2014.

Jumelage qui déjà engageait la Direction générale des douanes et des droits indirects du Ministère des finances françaises. Ce projet avait permis à l’époque d’organiser une quinzaine de missions et de mobiliser une dizaine d’experts courts termes auprès de nos partenaires albanais.

C’est donc un plaisir renouvelé que d’assister, aujourd’hui, au lancement du jumelage sur le transit commun informatisé conduit par la douane italienne et la douane française.

Je note que notre coopération a été un succès et que nous revenons avec les mêmes équipes. Nous partons donc avec un atout, celle de la connaissance du terrain et de ces acteurs.

Je remercie les autorités albanaises de la confiance qu’ils nous font en nous accordant à nouveau le bénéfice de ce projet.

L’expertise française est un acteur de la construction européenne, et pas seulement en matière douanière, nous sommes donc particulièrement attaché çà ce qu’elle soit présente ici en Albanie.

L’Ambassade de France sera donc à vos côtés pour veiller au bon déroulement du projet et aux côtés de nos partenaires albanais pour assurer une écoute continue.

Je tiens à rappeler que le jumelage constitue un instrument remarquable, tant il permet un dialogue direct entre l’administration d’un Etat membre de l’Union Européenne et son administration partenaire, une approche pragmatique et un échange d’expériences professionnelles.

Dans la mise en œuvre de ce projet, l’administration des douanes françaises, par le transfert de son expérience à travers des séminaires, des formations et des visites d’étude apportera sans aucun doute un soutien efficace à l’administration des douanes albanaise et à ses structures.

Pour les hommes d’affaires et les citoyens albanais, cela signifie qu’à l’avenir, grâce à la réduction progressive du nombre des contrôles douaniers, ils peuvent s’attendre à un passage plus rapide des frontières. Les contrôles ciblés seront effectués sur la base de l’analyse des risques, comme cela se fait dans les services douaniers de l’Union européenne.

La mise en place de procédures simplifiées permettra aux entreprises albanaises d’être plus compétitives sur les marchés étrangers, ce qui peut conduire à la création de nouveaux emplois.
JPEG

Dernière modification : 11/03/2016

Haut de page